Pépinières forestières

Dès le début du 20ème siècle, les études ont montré de très grandes différences de comportement entre les arbres issus de lots de graines d’origines différentes récoltées à travers l'Europe et, de ce fait, l'importance d'utiliser des « matériels forestiers de reproduction » (MFR) de haute qualité.

L'émergence de programmes de conservation génétique a également modifié les besoins en MFR.

Ainsi l'Union européenne, a décidé d’encadrer la production et le commerce des semences et plants forestiers. Elle a rédigé la directive 1999/105/CE.

La législation

En Wallonie l’arrêté du gouvernement wallon du 15 mai 2003 transpose cette directive européenne.

La production et le commerce de 47 espèces sont règlementés au niveau européen. La quasi-totalité des espèces forestières utilisées en Région wallonne est concernée.

Un règlement explicite l’arrêté du gouvernement wallon du 15 mai 2003. Il définit les obligations des différents partenaires de la filière graines-plants ainsi que les actes de contrôle. Il sert de guide tant pour les contrôleurs que pour les producteurs et négociants en MFR.

Par producteurs et négociants on entend les récolteurs et les pépiniéristes mais aussi les entrepreneurs et les experts forestiers faisant de l'achat/vente de semences et/ou plants forestiers.

Le contrôle

Le contrôle de la production et de la commercialisation des MFR vise à donner au consommateur final :

•    Des garanties relatives à l’identité de l’espèce (ou du clone dans certains cas), au pays d’origine, à la provenance, …
•    Des garanties sur la qualité générale de ces matériels (conformation des plants, âge, état sanitaire, …)

Attention, les maladies et organismes de quarantaine relèvent de la compétence de l’AFSCA.

LIENS LIENS