Projet de cartographie numérique des sols de Wallonie

Le Projet de Cartographie Numérique des Sols de Wallonie (PCNSW) est en charge de la gestion et de la valorisation de la Carte Numérique des Sols de Wallonie (CNSW).

Les deux premières phases du PCNSW (restitution et intégration), réalisées entre 2001 et 2004, ont abouti, à partir de la Carte des Sols au format papier, à la production de la CNSW, associée à une légende unique. La phase interprétation, effectuée entre 2004 et 2007, a consisté à valoriser les données liées à la CNSW, de façon à rendre accessible l’information pédologique au plus grand nombre d’utilisateurs. Elle a délivré divers modules d’exploitation des données, des applications WebGIS, ainsi  que des produits dérivés, telles la Carte des Principaux Types de Sols de Wallonie à 1:250 000 (CNSW250) et la stratification de l’espace régional en Unités de l’Espace Rural (UER). Ces dernières servent désormais de référence à l’exploitation thématique de la CNSW.

La phase actuelle du PCNSW (révision), amorcée en 2008, a comme objectifs la poursuite de la valorisation de la CNSW et l’amélioration de sa précision sémantique et spatiale. En 2016, l’équipe est constituée de 6 personnes : 3 ingénieurs et 3 techniciens, qui veillent au maintien de l’outil et du niveau d’expertise.

Les missions

Les activités du PCNSW s’organisent autour de missions de bases et de missions spécifiques.

Missions de base :

  • Maintien et développement des compétences de l’équipe sur le terrain et en bureau, en particulier sur l’observation, la description fine des sols en Wallonie et la lecture, l’interprétation et l’exploitation de la CNSW Wallonie et de sa légende.
  • Actualisation de la carte des sols en vue d’une amélioration de sa précision sémantique et spatiale, toutes thématiques confondues.
  • Maintien et mise à jour continue d’une base de données « sol » structurée.
  • Poursuite de la valorisation de la carte et de l’information pédologique.
  • Appui aux projets nécessitant une compétence en cartographie des sols.

Missions spécifiques :

Ces missions sont définies en fonctions des besoins émanant des autorités régionales, en particulier de la DGO3. Elles donnent généralement lieu à des développements méthodologiques importants.

Actuellement, les missions spécifiques en cours concernent deux thématiques :

  • L’érosion des sols. L’objectif est d’analyser, à l’échelle d’un bassin versant, l’évolution des pertes en sol, depuis les levés réalisés pour la carte des sols. Cette mission se fait en collaboration avec la cellule GISER.
  • Le diagnostic simplifié des sols. Le but est de promouvoir des actions ciblées sur l’optimisation de la structure du sol, dans le cadre des mesures MAEC, particulièrement lors de la mise en place d’un plan d’action agri-environnemental, à l’échelle d’une exploitation.