Allez directement au contenu principal de la page
Wallonie terre d'accueil    
 
   
Portail de l’Agriculture wallonne  
  décoration
     
fleche Ministres wallons de l’Agriculture, Ressources naturelles et de l’Environnement
fleche Direction Générale Agriculture, Ressources naturelles et Environnement (SPW/DGO 3)
fleche Législation
fleche Formulaires en ligne
fleche Documentation
fleche Liens
fleche Vente directe à la ferme - Circuits courts version 2015
fleche Embargo russe sur les produits agricoles européens
fleche Les compétences du BIRB ont été transférées aux régions
fleche Appels à projets
fleche Réforme de la Politique Agricole Commune ( PAC ) Premier pilier - 2015-2020
fleche Réforme de la Politique Agricole Commune ( PAC ) Second pilier
fleche Interventions et mesures d’aide à la production, à la transformation et à la promotion de l’écoulement de certains produits agricoles
fleche Certificats d’importation AGRIM et d’exportation AGREX
fleche Logo paconweb PAC-on-Web Déclaration de superficie et demande d’aide électronique
FR 1718 - DE 1719
Depuis la Belgique
decoration
PWRP

Actualité

25 mai 2016 - Suite à l’adoption, le 28/04/2016, par le Gouvernement wallon de l’arrêté relatif à la formation initiale et continue et à l’évaluation des connaissances nécessaires pour l’obtention d’une phytolicence, la Wallonie organisera prochainement les premières évaluations permettant d’acquérir les phytolicences P2 (utilisateur à usage professionnel) et NP (Distribution/conseil de produits non professionnels).

Ces évaluations se présentent sous forme d’un questionnaire à choix multiples (QCM) comprenant 30 questions. Pour chaque question, UNE SEULE réponse est correcte. Si le candidat coche la bonne réponse, un point lui est attribué. S’il ne répond pas, s’il coche une mauvaise réponse ou s’il coche plusieurs réponses, il ne gagne ni ne perd de point. Le seuil de réussite est fixé à 70 %.

En cas d’échec, le candidat se trouvera dans l’obligation de suivre une formation.

Afin de se préparer à l’évaluation, Il est vivement conseillé de consulter les exemples de questions (*) :

  • pour l’obtention d’une phytolicence P2 via ce lien. (Les réponses aux questions P2 sont disponibles via ce lien.)
  • pour l’obtention d’une phytolicence NP via ce lien. (Les réponses aux questions NP sont disponibles via ce lien.)

Les évaluations auront lieu à Louvain-la-Neuve, Place Croix du Sud, dans l’auditoire SUD 18 :

  • Le mercredi 15/06/2016 à 14h
  • Le jeudi 16/06/2016 à 20h
  • Le mercredi 29/06/2016 à 14h
  • Le mardi 05/07/2016 à 20h

L’inscription est OBLIGATOIRE jusqu’à 2 jours ouvrables avant la date de l’évaluation.

Pour vous inscrire, veuillez compléter le formulaire d’inscription

(*) Cette liste de questions est évolutive et pourra être adaptée.

Wie vorher angekündigt, werden Sie nachfolgend die Links in Richtung der Fragebeispiele auf deutsch finden, um sich auf die Bewertung der Kenntnisse vorbereiten zu können, um eine Phytolizenz zu erhalten.

Für die Erlangung einer Lizenz P2, siehe diesen Link. Die Antworten auf die Fragen sind via diesem Link verfügbar.

Für die Erlangung einer Lizenz NP, siehe diesen Link. Die Antworten auf die Fragen sind via diesem Link verfügbar.


Le Gouvernement wallon a adopté le 28/04/2016 l’arrêté relatif à l’organisation en Wallonie des formations et des évaluations nécessaires à l’obtention d’une phytolicence. Un arrêté ministériel d’application vient d’être signé le 23/05/2016.

Depuis le 1er juin 2015, de nouvelles dispositions réglementaires, en lien avec les pesticides, sont entrées en vigueur :

  • l’interdiction de prélever directement de l’eau d’un cours d’eau, d’un étang ou de toute eau de surface ou souterraine, pour effectuer le remplissage de la cuve et le mélange ou la dilution de produits phytopharmaceutiques (PPP) ;
  • les opérations de manipulation (dilution, mélange...) de PPP à usage professionnel et de nettoyage du matériel destiné à l’application de ces PPP ont lieu :
    • soit sur un sol plat recouvert d’une végétation herbacée ;
    • soit sur une aire étanche équipée d’un système empêchant toute infiltration dans le sol et permettant le drainage des eaux de ruissellement contaminées par les PPP vers une installation de traitement adéquate (ex. phytobac, biofiltre...) ;
    • soit au champ ;
  • lors de la préparation de la bouillie de pulvérisation, l’utilisateur professionnel prend toutes les mesures nécessaires en vue :
    • d’empêcher le retour de l’eau de remplissage de la cuve vers le réseau de distribution d’eau ou de toute autre source d’approvisionnement en eau ;
    • d’éviter tout débordement de cette cuve ;
  • Après l’application de la bouillie, le fond de cuve initial doit être dilué jusqu’à 100 fois. Entre chaque opération de dilution, le fond de cuve dilué est appliqué sur la parcelle venant d’être traitée ;
  • le fond de cuve résiduel (après désamorçage de la pompe) peut être appliqué :
    • soit sur un sol plat recouvert d’une végétation herbacée ;
    • soit une aire étanche équipée d’un système empêchant toute infiltration dans le sol et permettant le drainage des eaux de ruissellement contaminées par les PPP vers une installation de traitement adéquate (ex. phytobac, biofiltre...) ;
    • soit au champ ;
  • les bouillies inutilisables (erreur de produit...), les fonds de cuve ou fonds de cuve résiduels non dilués sont collectés et stockés en vue de leur élimination.

Les particuliers sont aussi concernés !

Depuis le 1er septembre 2014, il est interdit de traiter chimiquement les surfaces imperméables (terrasses, pentes de garages, allées...) reliées au réseau de collecte des eaux pluviales. Pour plus d’informations, consultez le document « Interdiction d’utiliser des pesticides sur les surfaces imperméables reliées au réseau de collecte des eaux pluviales ».

Depuis le 1er septembre 2014, il est obligatoire de respecter des zones tampons (zones non traitées) le long des cours d’eau et des surfaces imperméables reliées au réseau de collecte des eaux pluviales. Pour plus d’informations, consultez la brochure « Protéger notre eau des pesticides ».

Zéro phyto pour les espaces publics !

Depuis le 1er juin 2014, la manière d’entretenir les espaces publics a changé. La période de transition de 5 ans, qui devra amener les gestionnaires d’espaces publics vers le « zéro phyto » au 1er juin 2019, est entrée en vigueur. En tant que gestionnaire d’espaces publics, vous pouvez obtenir de plus amples informations sur la façon d’atteindre cet objectif « zéro phyto », grâce aux « facilitateurs » mis en place par la Wallonie au sein du Pôle de Gestion différenciée.

Législation

L’arrêté du Gouvernement wallon du 28/04/2016 relatif à l’organisation des formations et des évaluations pour obtenir la phytolicence a été publié au Moniteur Belge le 12/05/2016 et l’arrêté ministériel appliquant cet arrêté du Gouvernement wallon a été signé le 23/05/2016.

Le programme wallon de réduction des pesticides d’application pour :

Brochures

Posters

Ces posters peuvent être mis à disposition pour une exposition temporaire. Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à nous contacter.

-  Consultez le document intégral du Programme wallon de réduction des pesticides - Résumé

-  Das gesamte wallonische Programm zur Reduzierung von Pestiziden aufrufen
-  Die Zusammenfassung des wallonischen Programms zur Reduzierung von Pestiziden aufrufen
-  Kijken naar de samenvatting van het Waalse programma voor de reductie van pesticiden

Vidéos

-  Cochenilles et compagnie

 

 

-  Limaces

 

 

-  Pucerons

 

 

-  Mauvaises herbes

 

 

-  Chenilles

 

 

-  Cimetières wallons sans pesticides

Pictogramme de la Région wallonne
 
Mentions légales - Vie privée - Médiateur/Plainte/Amélioration - Accessibilité
Haut de la page